Rappelons que sur un système bureautique, il existe trois types de comptes :

Définissez et faites appliquer une politique de mises à jour régulières :

• Compte administrateur ou compte privilégié : c’est-à-dire qu’il dispose de droits d'administration. Un tel compte permet de modifier le système, de modifier ses paramètres, d'installer des logiciels, etc ;

• Compte utilisateur ou compte non-privilégié : c’est-à-dire un compte standard sans privilège. Il s'agit d'un compte pouvant utiliser le système mais ne pouvant pas le modifier. Il peut donc utiliser l'ordinateur pour naviguer sur Internet, exécuter les logiciels installés, etc ;

• Compte « invité » : c’est-à-dire un compte standard avec des accès encore plus restreints au système.

Les comptes administrateurs permettent de gérer précisément les accès des utilisateurs sur des dossiers ou des applications.
Ils permettent donc à un utilisateur donné d’accéder à un nombre limité d’informations.

Pour assurer la sécurité du système, la création d'un compte utilisateur standard par utilisateur est donc recommandée.

L'utilisation d'un compte utilisateur standard est fortement recommandée pour l'usage quotidien d'un ordinateur, c'est à dire pour naviguer sur Internet, utiliser des logiciels, faire de la bureautique, consulter sa messagerie, etc.

Ainsi, sauf cas particulier, un malware (reçu par messagerie par exemple) exécuté depuis un compte utilisateur standard, ne pourra pas porter atteinte au système.

Cette bonne pratique est certainement celle qui participe le plus à préserver la sécurité du système.